Vos données stockées en Suisse

 « Datalabel.ch » promeut un stockage des données en Suisse. Les membres de l’association s’engagent pour une protection de vos données allant au-delà des exigences légales. 

Notre label

Le stockage de vos données en Suisse est un gage de

Sécurité

 En stockant vos données en Suisse, le droit suisse est applicable et vous pouvez agir localement auprès des autorités suisses, ce qui vous évite d’entreprendre des démarches compliquées à l’étranger. 

Stabilité

En stockant vos données en Suisse, vous bénéficiez de la stabilité politique, économique et juridique suisse. 

Confidentialité

En stockant vos données en Suisse, vous bénéficiez de la tradition de discrétion et de confidentialité qui fait la réputation de la Suisse.

News

La Confédération choisit des partenaires américains et chinois pour son cloud.

L’administration fédérale fait de sa numérisation une priorité. Elle souhaite proposer des « projets innovants » aux citoyens et aux entreprises. Pour ce faire, elle a besoin d’une infrastructure informatique en nuage (cloud), pour laquelle elle recherchait des partenaires du secteur privé. Le verdict est tombé : quatre entreprises américaines et une entreprise chinoise hébergeront les données de l’administration fédérale, c’est-à-dire, nos données, pour 110 millions de francs sur cinq ans.

Où sont les Suisses ?

Bien que l’infrastructure informatique de l’administration fédérale puisse être envisagée comme une infrastructure stratégique, il n’a jamais été question de rechercher une solution suisse aux besoins de la Confédération. Pire encore, dès le lancement de l’appel d’offres, les entreprises suisses ont été mises hors course. En effet, Berne exigeait que les candidats disposent de centres de données sur au moins trois continents et disposent déjà d’une clientèle internationale

Une Confédération un peu trop candide ?

La décision de la Confédération interpelle l’opinion publique et les spécialistes. D’une part, la proximité et les collaborations qui existent entre ces géants d’internet et leurs gouvernements respectifs inquiètent depuis longtemps et elles ne cessent de donner lieu à de nouvelles affaires. D’autre part, il s’agit de poids lourds géopolitiques et technologiques. S’ils leur prenaient l’envie de changer les règles du jeu en cours de route, les protestations polies de l’administration fédérale n’auraient guère de chance d’aboutir et le Conseil fédéral se retrouverait pris au piège.

Faites comme je dis, pas comme je fais

Le choix de la Confédération surprend d’autant plus que les exigences en matière de protection des données et notamment de localisation des données sont de plus en plus importantes pour le secteur privé. Le Conseil fédéral est d’ailleurs en train de mettre en œuvre un système de certification pour des services cloud et de développer un label « Swiss Cloud » pour les services garantissant la souveraineté des données. Un label, que selon toute vraisemblance, elle ne pourra pas utiliser elle-même. Ce choix est un très mauvais signal politique qui n’incite pas le secteur public cantonal et le secteur privé à stocker leurs données en Suisse. Ce choix est une nouvelle inquiétante pour les citoyens et les entreprises qui sont contraintes de fournir des données à l’administration fédérale. C’est également un très mauvais signal politique qui n’incite pas le secteur public cantonal et le secteur privé à stocker leurs données en Suisse.

Contact

Adresse

Datalabel.ch
Rue St-Pierre 10
Case postale
1701 Fribourg

Tél.

076 722 39 15